Un évènement du Collectif AFRICA 50 et du Grand Lyon ONLY AFRICA

*

Séjour littéraire et culturel

de l’auteure nigérienne Fatimata HAMEYE-WAROU

pour le FILACO 2018 à Lyon

et la dictée du Téléthon 2018 à Mions

*

Vendredi 16 novembre 2018

A sa descente du train en provenance de Rennes, Fatimata HAMEYE-WAROU est accueillie à 12:56 à la gare de Lyon Part-Dieu > www.lyon-partdieu.com/gare par Christine ADJAHI et Jacques LYANT, chargés de mission Culture dans le Collectif AFRICA 50. Peu après, elle prend un repas avec Jacques LYANT à la Brasserie des Etoiles côté Vivier-Merle. Il est alors temps de gagner par le Tram T4 le Carrefour des Cultures Africaines,150 cours Gambetta dans le 7ème où Fatimata est hébergée pendant son séjour. > https://carrefourculturesafricaines.org

Au même endroit, le soir à 19:00 devant un public intéressé, Fatimata présente,power-point à l’appui, la méthodologie de l’Arbre à Palabres tirée de son ouvrage « L’Arbre à Palabres et à Récits. De l’Afrique au Brésil en passant par la Bretagne » paru aux Editions L’Harmattan.

www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=43182

Entretiens avec les Editions L’Harmattan > Fatimata HAEY-WAROU [4 :29] suivie du co-auteur Christian LERAY [9:40] > https://www.youtube.com/watch?v=LDrhTWYS2nY 

Les échanges avec le public sont fructueux, notamment sur le séjour de Fatimata HAMEY-WAROU et de Christian LERAY à Bahia au Brésil, sur le mariage musulman au Niger et sur l’éducation des enfants.                                

Le lendemain samedi, Christine ADJAHI prend l’avion pour le Bénin pour le 10ème anniversaire du FICOP – Festival International du Conte et de la Parole > www.domasse.com qu’elle a créé là-bas avant de l’organiser en 2015 et 2017 dans l’agglomération lyonnaise.

*

Samedi 17 novembre

A l’invitation de Mme Samir ABBES, chargée du Projet Lecture Publique à la Métropole de Lyon, Fatimata HAMEYE-WAROU et Jacques LYANT, grâce au service de Nav-éco fondé à Lyon par un membre de l’Association des Nigériens et Amis du Niger > https://www.nav-eco.fr , se rendent pour 8:40 au Centre Culturel Jean Moulin de Mions > https://fr-fr.facebook.com/events/705642363133323/  >>>Ville de Mions > www.mions.fr, où Fatimata est Marraine de la dictée du Téléthon 2018. Nous sommes accueillis par M. Gilles THORAND, chargé de la Culture à la Mairie de Mions et M. Jacky MEUNIER, responsable de la dictée du Téléthon. Le moment venu, Fatimata dicte un extrait de son livre à une trentaine d’adultes et d’adolescents.Elle est bientôt suivie de M. Jacky MEUNIER qui dicte un extrait de La Guerre des Boutons de Louis PERGAUD > https://fr.wikipedia.org/wiki/Louis_Pergaud sous le titre « Une journéed’automne ». > https://unedicteeparjour.fr/dictees/lautomne [dictée en vidéo avec corrigé]

Le jury se retire pour la correction des deux dictées. Pendant ce temps, Léonore ROSKAMS, responsable du Secteur Ados-Adultes à la Médiathèque voisine Jacques PREVERT et Jacques LYANT demandent tour à tour à Fatimata HAMEYE-WAROU de présenter au public son parcours au Niger, à Rennes et au Brésil.

C’est l’heure de la proclamation des résultats des dictées. M. Gilles THORAND remet le foulard jaune du Téléthon à Fatimata HAMEYE-WAROU et, avec Jacky MEUNIER, précise que cette année le nombre d’erreurs d’orthographe ne sera pas déclaré en public. Les diplômes sont répartis en 4 catégories : bronze, argent, or et platine. Chaque participant(e) est appelé(e) à son tour, reçoit son diplôme et va le faire signer par la Marraine de la dictée. A noter que le plus jeune participant d’une douzaine d’années a reçu un des diplômes de platine. Fatimata HAMEYE-WAROU précise qu’elle est très touchée d’être la Marraine de la dictée du Téléthon à Mions, car avec son association MATA elle vient en aide à des femmes fistuleuses de Tillabéry au Niger. > http://associationmata.free.fr > Voir Les Programmes [le 3ème]. En accord avec M. Gilles THORAND, elle souhaite revenir à Mions former des volontaires à la méthodologie de l’Arbre à Palabres. Cette matinée riche en émotions se termine au Marché couvert de la Ville pour le Beaujolais nouveau et la rosette de Lyon.

Fatimata HAMEYE-WAROU se rendent en bus au Musée des Confluences > www.museedesconfluences.fr pour prendre le repas de midi à la Brasserie Pignol au 4ème étage avec vue superbe côté Saône. Au 1erétage, ils visitent l’exposition « Fêtes himalayennes, les derniers Kalashau nord du Pakistan » suite au don en 2016 de Jean-Yves LOUDE, Viviane LIEVRE et du photographe Philippe NEGRE > www.loude-lievre.org . En 2017, le Collectif AFRICA 50 les avait accueillis avec l’illustrateur Christian EPANYA à la Librairie Terre des Livres, rue de Marseille. 

C’est ensuite l’exposition« Yokainoshima, esprits du Japon » avec une superbe mise en scène et des pièces rares et impressionnantes. La découverte culturelle de la Métropole de Lyon continue par les transports en commun avec l’Hôtel de Région Auvergne Rhône Alpes. > www.christiandeportzamparc.com/fr/projects/hotel-de-region-rhone-alpes/ > Site de la Région > https://www.auvergnerhonealpes.fr En face, c’est le Centre commercial de la Confluence. > https://www.confluence.fr    

Nous allons dans le Vieux-Lyon faire une photo devant la statue de Louis Mourguet, le père du Guignol lyonnais. > https://fr.wikipedia.org/wiki/Laurent_Mourguet . Par le funiculaire, nous montons à la basilique Notre-Dame de Fourvière [architecte Pierre BOSSAN > https://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_Bossan ].

La basilique actuelle a été construite suite selon le vœu  de la communauté catholique du Rhône en 1870. > https://fourviere.org/fr/vie-du-site/notre-dame-de-fourviere/la-basilique Tout à côté, l’ancienne chapelle surmontée d’une immense statue de Marie recouverte d’or a été édifiée suite au vœu des échevins d’épargner Lyon du choléra. > http://museedudiocesedelyon.com/MUSEEduDIOCESEdeLYONfourviereavant1896.htm Une courte halte-photo devant la statue du Pape Jean-Paul 2 > https://www.photos.lyftv.com/2011/10/la-statue-de-jean-paul-2-fourviere.html#.Arr42hA6M8 . De l’esplanade de la basilique, le panoramade nuit est superbe sur l’agglomération lyonnaise. Nous reprenons la« ficelle » pour descendre place Saint-Jean devant  l’entrée de l’Institution Leidrade > www.leidrade.org où Jacques LYANT a fait ses études secondaires de la 6ème à la terminale. S’ensuit la visite de la Cathédrale Saint-Jean-Baptiste en travaux dans la nef. > https://www.cathedrale-lyon.fr . Nous reposons un moment dans les stalles du chœur avant d’aller admirer l’horloge astronomique dans l’aile gauche. > https://www.toolyon.com/la-grande-horloge-astronomique-de-lyon  [avec une vidéo des détails, puis de l’animation des personnages au sommet de l’horloge. Furtivement au début, on remarque en face dans l’aile droite le buffet du grand orgue qui sera réinstallé en 2019 après complète réparation, là où jouait son organiste titulaire, Edouard COMMETTE > Récital Bach > https://www.youtube.com/watch?v=r1NPH50DBBo [55:23].

Pour clore toutes ces allées et venues de la journée, nous avons pris le repas rue Saint-Jean dans le bouchon Chez Marie. www.chezmarie-bouchonlyonnais.com/

*

Dimanche 18 décembre

Rendez-vous à 10:00 au Palais de la Bourse> www.lyonpalaisbourse.com pour le Festival annuel de la Soie de Lyon> https://www.silkinlyon.com . Nous y a rejoints la Nigérienne Nana CACLIN-HAROUNA, membre du bureau de l’Association des Nigériens et Amis du Niger. Au rez-de-chaussée, ces dames négocient joyeusement des coupons de tissu précieux avec la Maison Rozier. Au 1er étage, nous allons directement à l’étal de la Maison lyonnaise Brochier Soieries où Fatimata choisit un foulard de soie reproduisant une des œuvres de Picasso offert par l’Association des Nigériens et Amis du Niger. > www.brochiersoieries.com?s=picasso&post=product 

Rue de la République sur la façade du Palais de la Bourse, nous nous arrêtons devant la plaque commémorant l’assassinat du Président de la République Sadi CARNOT le 24 juin 1894. > https://fr.wikipedia.org/wiki/Assassinat_de_Sadi_Carnot , puis place des Cordeliers devant la sculpture du Rhône et de la Saône par Vermare. > http://vdujardin.com/blog/vermare-lyon-rhone-saone/  En face du Palais de la Bourse, se dresse le Centre Saint-Bonaventure, lieu chargé d’histoire. > https://www.saint-bonaventure.fr/histoire-pratrimoine-bis

Avec Hadiza DEDESSUS-LE-MOUSTIER, amie de Fatimata et Razak MOUSTAPHA, membre du bureau de l’Association des Nigériens et Amis du Niger, à proximité nous partageons le repas de midi au restaurant L’Institution. > www.linstitution-restaurant.com Au souhait de Fatimata dont le père a été Tirailleur nigérien, Razak nous emmène à bord de sa voiture jusqu’au Tata sénégalais de Chasselay. > http://www.cheminsdememoire.gouv.fr/fr/le-tata-senegalais >>> http://chasselay-musee.com En entrant dans le Tata, nous photographions la première tombe à droite, celle de MOUSSA, seul Tirailleur nigérien enterré ici. Ces moments de mémoire sont entretenus chaque année le 1ernovembre à la Nécropole Nationale de la Doua à Villeurbanne et le 11 novembre à Chasselay sous la houlette du Collectif AFRICA 50 > www.africa50lyon.org et des Amis de la Présence Africaine à Lyon.> www.lyonpresenceafricaine.com

Au retour, Razak nous dépose à Saint-Paul dans le Vieux-Lyon. Fatimata HAMEYE-WAROU et Jacques LYANT font une halte au Collège Hôtel tout proche où de nombreux étudiants nigériens ont assuré l’accueil de nuit. > www.college-hotel.com

*

Lundi 19 novembre

Après sa dernière nuit au 150 cours Gambetta, Fatimata HAMEYE-WAROU, accompagnée de Jacques LYANT, reprend le train pour Rennes à 11:00 à la gare de Lyon Part-Dieu. Cette expérience lyonnaise fait dire à Fatimata qu’elle reviendra volontiers. Nous aurons autant de plaisir à l’accueillir à nouveau.

Pourquoi pas en délégation lyonnaise lui rendre visite un jour à Rennes ?

*

Jacques LYANT                                                                                                                                                                                                                      

                                                                                                                                                                                                                     

Laisser un commentaire