[MEMOIRE) Hommage 2020 aux soldats africains enterrés à la Nécropole de la Doua à Villeurbanne (69) malgré les restrictions (photos et vidéo)

Comme chaque année, le collectif Africa 50 et l’APAL (Amis de la Présence Africaine à Lyon) organisent un hommage aux soldats africains morts pour la France enterrés à la Nécropole Nationale de la Doua à Villeurbanne dans le Rhône.

Cette année en raison du décret prescrivant les mesures générales pour faire face à l’épidémie de Covid 19, l’ONACVG (Office Nationale des Anciens Combattants et des Victimes de Guerres) n’a autorisé que la présence de six personnes.

Ce fut donc un petit comité qui était présent ce dimanche 1er novembre 2020.

Michel EVIEUX au nom a prononcé quelques mots revenant particulièrement sur la présence de tombes de soldats morts à Sault- Brénaz dans l’Ain. Rappelant le minage du pont de cette commune, le 19 juin 1940, par le troisième bataillon de tirailleurs sénégalais du 25ème régiment qui avait arrêté l’avancée allemande dans la région et les 3 jours de combats qui s’en suivirent.

Revenant aussi sur le grand travail de mémoire effectué par l’APAL afin que cette histoire, pan de la guerre, ne soit oubliée, il a rappelé qu’à un moment où personne ne s’y intéressait cette association a fourni un travail de recherches historiques gigantesques.

Enfin pour terminer Michel EVIEUX a fait remarqué que dans la période difficile que nous vivons, ce travail de mémoire constitue un un socle pour la fraternité et le mieux-vivre ensemble.

Ce fut ensuite au tour de Sadio NGAIDE, Membre de l’APAL et Chargé de mission mémoire d’Africa 50 de prendre la parole. Dans ce qui suit vous trouverez le discours intégral :

“Pendant de longues années nous avons avec l’APAL (Amis de la Présence Africaine à Lyon) mené un combat pour la mémoire de nos anciens qui dans cette aventure ambigüe furent à la fois victimes de l’oppression nazie et oubliés de l’histoire.
Né en 2010 avec la célébration du cinquantenaire des Indépendances de 14 pays africain, Africa 50 a repris le travail de mémoire.
C’est en faisant mémoire du passé et en l’assumant que nous pourrons retrouver le chemin de l’humanité.
Les événements tragiques des attentats criminels atroces et inacceptables qui depuis quelques temps font des victimes innocentes viennent nous rappeler l’impérieuse nécessité de relever le défi du vivre ensemble.
Un effort particulier est fait en direction des jeunes générations (français de souche ou d’origine africaines) afin de leur donner les clefs d’une cohabitation harmonieuse.
Prendre conscience d’une histoire commune même douloureuse avec ses camarades de classe crée de la solidarité, du lien social pour une intégration réussie.
Aujourd’hui, les compatriotes de ces soldats oubliés de l’histoire issus de pays libres et indépendants se retrouvent avec leurs amis français de la coloniale pour honorer leur mémoire.
C’est ce que nous faisons chaque année à

  • Chasselay
  • La Montée de Balmont
  • La Doua où tout récemment nous avons célébré le Centenaire de la naissance de Paul BAKOTÉ.

Enfin pour conclure nous nous inscrivons pleinement dans l’idée évoquée récemment par le Président MACRON de redonner à ces oubliés de l’histoire une plus grande visibilité en leur attribuant des noms de rues, de places ou de boulevards partout où leur bravoure et leur abnégation ont permis la libération de qui était alors la mère patrie.
Vive la République
Vive la France
Sadio NGAIDE
Membre de l’APAL
Chargé de mission mémoire d’Africa 50
Villeurbanne Nécropole Militaire de la Doua le 1er novembre 2020″

Après ces interventions, la traditionnelles gerbes de fleurs fut déposée sur la tombe du soldat Saturnin KONÉ du 25e Régiment de Tirailleurs Sénégalais mort le 26 juin 1940 à Sault-Brénaz (01)

La page Facebook : Hommage aux Tirailleurs Africains : Balmont-La Doua-Tata de Chasselay

Sur ekodafrik.net d’autres articles sur la Nécropole de la Doua à Villeurbanne (69)

Merci à Alexandre BONCHE APASHES pour ces belles images

Laisser un commentaire