[MALI] Echanges intéressants autour de la question migratoire lors de la 4e édition de “Mali sur scène le 8 juin 2019 à Lyon

Samedi 8 juin 2019 à la Maison des Associations de Lyon 4ème, le CMRA – Collectif des Maliens de la Région Auvergne-Rhône-Alpes a magnifiquement organisé la 4ème édition de MALI SUR SCENE autour de La questionmigratoire au Sahel. Enjeux et perspectivessous la houlette du président Boubacar SAMAKE et de son prédécesseur Mohamed AMARA .   Après des jeux en extérieur, des séances de lecture pour les enfants et une exposition d’objets d’artisanat et de livres, le repas malien a rassemblé bon nombre de convives dans la grande salle et autour du comptoir. A été présenté un power-point retraçant les circonstances de la création du CMRA, ses réalisations en France et au Mali et les projets en cours. Le président Boubacar SAMAKE a remercié toutes les personnes présentes, puis il a tendu le micro à Philippe Di LORETO, représentant le Grand Lyon. Celui-ci a rappelé les liens anciens de la Ville de Lyon avec la ville de Bamako et le Mali . Venu de Bamako, un représentant de la Commission Vérité, Justice et Réconciliation a fait le point sur la situation intérieure du Mali.

Deux jeunes migrants maliens, résidant actuellement dans le squat du collège Maurice Scève à la Croix-Rousse [voir la fin de la 2ème partie] ont donné leurs témoignages sur leur odyssée, particulièrement en Algérie, ils ont remercié les Lyonnais de les accueillir.   En début d’après-midi, Thierno DIALLO a enchanté petits et grands par ses contes merveilleux, pleins de malice et d’enseignements.   Sur le thème de la question migratoire au Sahel, la table ronde a d’abord été animée par Clara LECADET, anthropologue à l’Institut interdisciplinaire d’Anthropologie du quotidien, CNRS-EHESS Elle a développé la genèse et de nombreux aspects de son livre Le manifeste des expulsés. Errance, survie et politique au Mali , en particulier la coexistence problématique à Kidal des foyers d’expulsés maliens et des foyers des migrants de toutes nationalités en route pour l’Algérie. En février 2008 ont eu lieu à Bamako les Journées de l’Association Malienne des Expulsés où se sont exprimés les anonymes et les tribuns. Dans son dernier chapitre, l’auteure examine la gestion partagée des expulsions entre le Mali, les pays voisins, dont le Niger et l’Algérie et l’Union européenne. Elle s’interroge enfin sur l’avenir de la lutte des expulsés.

A son tour, Brema Ely DICKO, Docteur en anthropologie des migrations à la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines de Bamako a complété le propos en expliquant les 8 facteurs qui poussent le migrant à partir. En 2013, sa thèse de doctorat à l’Université Paris-Diderot a eu pour titre “Les ressources de la migration : les activités commerciales des Maliens en France et au Mali”. Il a aussi expliqué que le développement n’empêche pas le départ . Par ailleurs, il montre que les réseaux sociaux ont un impact ambivalent sur l’éducation des enfants Politique africaine et migrationLa France négocie avec le Mali le retour des migrants irréguliers [Le Monde, 5 mars 2019] et articles connexes. Migrations transsahariennes, vers un désert cosmopolite et morcelé (Niger) de Julien BRACHET, géographe chargé de recherche à l’IRD , . Du même auteur Un désert cosmopolite. Migrations de transit dans la région d’Agadez (Sahara nigérien) Le dispositif européen FRONTEX L’Algérie met des murs et des fossés à ses frontières. Les échanges avec le public ont permis d’obtenir les éclairages nécessaires. André-Sadate ETOH, Docteur en Droit public, a signalé qu’il apporte un appui juridique auprès des migrants en centre de rétention .   L’après-midi s’est poursuivie avec la pièce de théâtre La Traversée écrite par Jacques CHAMBON dans une mise en scène de Karine DUFAUT . Seule en scène, Christine CHAMBON-JOUFFRE a tenu le rôle d’Anne, 60 ans qui distribue des repas aux sans abris. Bientôt, Ali originaire du Mali lui raconte son histoire . Cette représentation est donnée au bénéfice de l’association TOMBOUCTOU Héritage qui développe son projet de ferme agro-écologique à proximité de cette ville [18:30] avec la présidente Maguelone.

A noter que les Lyonnais pourront revoir La Traversée samedi 6 juillet 2019 à 18:30 au Parc de la Tête d’Or pour les Dialogues en Humanité. Le défilé de tenues traditionnellesMali Tiagna na Dembé” a apporté une note festive et musicale à cette 4ème édition de MALI SUR SCENE avec le concours des étudiantes et étudiants d’AESMALY et des jeunes du CMRA. Pour clore la soirée a été projeté le filmREGRET” en présence de son réalisateur malien Oumar MAÏGA Journées cinématographiquesMaroc-Mali REGRET et TARFAYA, deux films au destin commun sur les migrants .    Pour garder la mémoire de cette 4ème édition MALI SUR SCENE, l’anthropologue, auteur, réalisateur lyonnais Alexandre BONCHE a filmé les principaux moments de la journée. Jacques LYANT

Jacques LYANT >
Chargé de mission Culture dans le Collectif Africa 50
Réseau Traces Migrations
Les Sahariens
Nigériens et Amis du Niger

Laisser un commentaire