[ETHIOPIE] Beau voyage avec l’Amitié Franco éthiopienne pour ce Noël éthiopien le 20 janvier 2019

Membre du Collectif Africa 50 l’Association Amitié Franco-Ethiopienne a célébré avec ses très nombreux invités son traditionnel Noël Ethiopien dimanche 20 janvier 2019 à l’Espace citoyen de la Mairie de Lyon 8ème

Dès l’entrée de la salle, un stand d’artisanat et de vêtements éthiopiens est disposé à l’attention du public.
La journée a commencé par le mot d’accueil du Dr Stéphane WORKINEH, président de l’association, qui a dressé un bref bilan de l’année 2018, suivi de la vice-présidente Fitsum GUEBRE-EGZIABHER pour un exposé des actions de santé en faveur des mères, des enfants et des personnes âgées.

Le consul honoraire d’Ethiopie à Lyon, François THEOLEYRE, a rappelé les principales prérogatives de sa mission, notamment dans le domaine économique et culturel. Il indique aussi que les nouveaux locaux du Consulat vont être ouverts dans le quartier de la Confluence. Des salles de réunion y sont mises à disposition.
Sur fond musical, s’en est suivi l’abondant repas éthiopien servi à volonté et ponctué par le café éthiopien de renommée mondiale. Ces moments festifs sont toujours l’occasion de chaleureuses retrouvailles et de rencontres enrichissantes.

Gérard BOSSOLASCO, agrégé de Lettres, a enseigné pendant huit ans au Lycée Guébré-Mariam d’Addis-Abeba . D’un ton incisif, il commente sur scène les très nombreuses diapositives des Unes de la presse française qui figurent dans son beau livre « ETHIOPIE A LA UNE – Journaux et publicités – 1865-1935 »

Défilent les portraits de rois, de reines et empereur qui ont livré bataille aux armées britanniques, comme Téwodros II , puis vaincu les armées italiennes, notamment Menelik II à la bataille d’Adoua et l’empereur Hailé Sélassié . Ces images ont donné lieu à des collections dans de nombreux foyers français et la publicité n’a pas tardé à s’emparer de façon singulière de cette « éthiopiomania » relevée avec humour par Gérard BOSSOLASCO.

Aux sons de musiques éthiopiennes entraînantes, le défilé de mode « Ethiopiawit » suscite les applaudissements renouvelés du public par la variété des modèles aux étoffes colorées mis en valeur par dix-huit mannequins, de la fillette à la grand-mère, qui parcourent en cadence toute la salle au plus près des convives. Et le défilé se poursuit par de joyeuses danses auxquelles participent mannequins et spectateurs.
La scène est maintenant dédiée aux quatre musiciens de l’orchestre « Rock’ in Chair ».

Vive le Noël éthiopien 2020 !

Jacques LYANT

Chargé de mission Culture Collectif Africa 50

Laisser un commentaire