« Commémoration de l’abolition de l’esclavage : « Ce n’est pas de la repentance »

Laisser un commentaire