Qui sommes nous

Africa 50, des objectifs plein la tête !

Le Collectif Africa 50 a pour principal objectif de  contribuer à la construction d’une culture commune, d’une vision partagée et d’une stratégie d’action cohérente afin de créer un espace d’échange, de réflexion et d’expression prenant en compte la présence de l’Afrique, de la Caraïbe et de l’Océan Indien sur les territoires de la Métropole lyonnaise et de la région Rhône-Alpes-Auvergne.

Une réponse à notre histoire commune :

En 2010, les Africains de Lyon et amis de l’Afrique ont créé un collectif d’associations intitulé « Africa 50 » dont l’objectif est : « Assurer la coordination des différentes associations de culture africaine et des amis de l‘Afrique du Grand Lyon, en vue de la célébration  du cinquantenaire de l’indépendance des pays africains ».

A cette occasion, les associations membres du Collectif « Africa 50 » proposèrent à leurs concitoyens lyonnais et grand-lyonnais de découvrir et d’échanger autour de ce chapitre de leur histoire commune.

Commémorer le passé pour envisager le futur :

Entre mémoire sélective et médias souvent focalisés sur le sensationnel provoquant ainsi malaise et indifférence, les consciences doivent être éclairées par une information et des analyses susceptibles de donner une image juste des rapports entre la France, l’Europe et l’Afrique ainsi que des cultures de nos deux continents dans leur diversité.

Pourtant, nous en sommes convaincus, cette évolution sera conditionnée par l’implication et l’engagement des Africains avec le soutien de leurs amis et partenaires.

Aujourd’hui, le continent africain se développe à un rythme soutenu, suscitant l’intérêt de nombreux pays et particulièrement des grandes puissances du monde. En 2050, la population Africaine devrait représenter 2 milliards d’individus soit 1/5 ème de la population mondiale. Cette ressource humaine sera moteur de la mise en valeur des immenses ressources naturelles du continent.

Nos statuts : cliques ici.

Comité de Coordination élu à l’assemblée générale du 24 janvier 2014